ASCENSION du MONT FUJI en une NUIT

de

 HORS SAISON

STORY BY GIL MCKENZIE

Après avoir passé 5 semaines au JAPON, impossible de ne pas tenter l’ascension du MONT FUJI. Départ de la station de Shinjuku station à Tokyo pour se rendre au MONT FUJI ou 富士山 :  sommet de 3772 mètres.

Le plus haut pic du pays du soleil levant.
Fin octobre n’est pas forcément la bonne période pour accomplir ce trekking peak. Si j’y arrive, ce sera le début d’une longue série de sommets accessibles en trekking dans le monde.

Dans notre bus, peu de personne et surtout aucune qui descend à la station  pour se rendre au FUJI SAN. A peine descendu du bus,  nous voyons un taxi encore présent à une heure si tardive. Il devait se douter qu’ il devait y avoir 2 tarés qui voulaient se rendre au départ de ce trek.
Au bout d’un certain temps, et surtout dû à la rencontre d’une biche par notre taxi , il nous dit :  » Ca s’arrête ICI pour vous !  »

ありがとうございました!!

Vêtements chauds déjà enfilés, ne reste plus qu’ à mettre les chaussettes de montagne dans nos sneakers. Ready for trekking !

Le début n’est qu’ une longue suite de grosses marches qui petit a petit laissent place à de véritables pentes inclinées. En soit ce n’est pas forcément engagé mais la pente est inclinée de façon régulière.
Rapidement le premier refuge s’annonce , il faut boire ! L’eau dans les bouteilles est congelé, impossible de s’hydrater.

AU BOUT DE 6 HEURES

04H30 : le sommet est là !! A peine 6 heures de marche et nous voilà rendu au sommet du JAPON.
La météo ne nous est pas favorable, les rafales de vent qui nous déportent et le froid nous empêchent de rester sur place. Il faut bouger sans cesse pour éviter d’avoir froid.

Nous nous mettons dans un coin entre 2 lodges mais le vent s’y glisse ainsi que dans nos vêtements. Mon binôme trouve enfin une maison de stockage ou nous nous abritons. De la chaleur et du réconfort ! Thanks dude !

Plus qu’ à attendre le levé du soleil qui n’arrive qu’ à 5H45.

Au levé du soleil, les couleurs qui n’étaient que des dégradés de noir et blanc tirant parfois sur le gris changent. La vraie couleur de ce sommet qui est un volcan endormi mais toujours actif.
Le soleil amène cette fois ci des dégradés de marron, d’orange et de couleur de roche tirant sur l’ocre.

Il est temps de redescendre !!!

Avec le froid, la descente se fait plus vite et nous permet d’admirer la région des 5 lacs autour du  » peak « .
Après 10H de marche, nous arrivons à la 5ème station, et comme à chaque fois que je fais de la montagne, le retour à la civilisation et cette consommation exacerbée nous saute aux yeux.
Pas évident e retourner dans le moule !!! #enjoyyouroutdoorlife

Aucun commentaire

A vous de jouer

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *